Recherche

Accueil
Contenu

Femmes inuit, justice et harmonie sociale

Compte-rendu de l'atelier tenu du 11 au 13 décembre à Puvirnituq

Un atelier sur les femmes inuit et la justice s’est déroulé du 11 au 13 décembre dernier, au Centre d’éducation aux adultes de Puvirnituq, au Nunavik. Pendant trois jours, les participantes, au nombre de neuf, ont échangé sur leur rôle au sein du système de justice au Nunavik. Parmi ces femmes se trouvaient des interprètes de la Cour itinérante, des membres de comités de justice de Makivik, et des agentes du Centre d’aide aux victimes d’actes criminels (Sapummijiit) de l’Administration régionale Kativik. Elles ont d’abord discuté du système de justice au Nunavik, de leur place dans ce système et des défis qu’elles rencontrent dans leur travail. Elles ont ensuite exploré de nouvelles idées dans l’optique de faciliter leur travail et de créer un système de justice plus réaliste et plus représentatif de leur culture et de ce qu’elles vivent au quotidien.

À travers cet atelier, ces femmes ont mis en valeur le rôle des aînés dans leurs communautés, aînés qui sont pour elles des modèles. Elles ont ensuite créé un schéma représentant visuellement le cercle de la vie et les étapes d’apprentissage, mettant ainsi en évidence que chaque moment de la vie est propice à la découverte et à l’amélioration personnelle. Puis, elles ont dressé un portrait de ce que serait un système de justice idéal au Nunavik, insistant une nouvelle fois sur l’importance de bénéficier des conseils des aînés. Enfin, plusieurs d’entre elles ont livré des témoignages vidéo afin de parler de leur travail et de proposer des solutions pour leur faciliter celui-ci.

Merci aux participantes:

  • Siasi Smiler Irqumia 
  • Niali Aliqu 
  • Leah Unaluk 
  • Lydia Jaaka 
  • Inuluk Ulaayu 
  • Raingi Uqaituk 
  • Louisa Kuananack 
  • Amaly Sivuaq
  • Alacie Tukai

Nous remercions également la Cour itinérante, la CAVAC-Sapummijiit (ARK), les comités de justice (Makivik) et le Corps de police régional Kativik pour leur collaboration.

Nous soulignons aussi le travail de l'équipe de recherche:

  • Caroline Hervé (titulaire de la Chaire)
  • Mathilde Lapointe (étudiante à la maîtrise au département d'anthropologie)
  • Laëtitia Marc (étudiante au doctorat au département d'anthropologie)
  • Pascale Laneuville (professionnelle de recherche)

Groupe (photo de M.Lapointe)

Salle (photo MLapointe)

Atelier (photo MLapointe)

Paysage (photo MLapointe)

Information sur le projet

La Chaire a obtenu un financement du Conseil de recherche en sciences humaines (CRSH) afin de réaliser le projet Femmes inuit, justice et harmonie sociale. Ce projet porte sur la place et les perspectives des femmes dans le domaine de la justice au Nunavik. Il débutera en juillet 2018 pour une durée de un an.

Si l’on a aujourd’hui une bonne connaissance du fonctionnement de la justice traditionnelle inuit, on connaît très peu le rôle que les femmes jouaient dans le rétablissement de l’harmonie sociale auparavant et celui qu’elles jouent concrètement aujourd’hui. Or, d’après les partenaires potentiels de cette recherche, les femmes inuit occupent de façon majoritaire les postes en lien avec le domaine de la justice au Nunavik, mais souffrent souvent d’un manque de confiance envers leurs savoirs traditionnels et leurs compétences.

Cette recherche se décline selon trois objectifs principaux :

  • connaître la place et le rôle des femmes dans le fonctionnement de la justice traditionnelle et contemporaine au Nunavik ;
  • comprendre les expériences, les perspectives et les défis des femmes inuit dans le fonctionnement de la justice contemporaine au Nunavik ;
  • valoriser le rôle des femmes inuit dans la justice.

Les principales activités de ce projet sont :

  • réalisation d'une bibliographie thématique ;
  • réalisation d'un portrait des femmes au sein du système de justice ;
  • organisation d'un atelier de trois jours à Puvirnituq avec des femmes travaillant dans le domaine de la justice (décembre 2018) ;
  • production d'une vidéo présentant le témoignage de ces femmes, vidéo qui sera principalement utilisée à des fins de formation ;
  • diffusion des connaissances lors de tables ronde et sur le web.

 

Histoire des relations entre les sociétés inuit et les services publics

La Chaire souhaite réaliser une étude concernant l'introduction des différents services publics au Nunavik (police, santé, services, sociaux et protection de la jeunesse), en s'intéressant particulièrement à l'établissement et à l'évolution des relations entre les communautés inuit et les intervenants. Cette étude aura pour objectif de mieux comprendre les rapports actuels et les défis auxquels font face les intervenants tout comme les Inuit en ce qui a trait à l'administration des services. Elle vise également à réfléchir sur les moyens de la réconciliation.

 

 

Perspectives inuit sur la réconciliation

La chaire souhaite documenter les perspectives inuit sur le thème de la réconciliation. Des leaders régionaux ainsi que des membres des communautés seront interrogés afin de dégager une vision générale mais riche de ces perspectives.

Bibliographie sur la réconciliation